*Massage des alvéoles mammaires en augmentation mammaire (MAM)

*Le massage des alvéoles mammaires est une technique du programme très important dans le processus d’augmentation mammaire naturelle. Il permet de vérifie l’irrigation équitable des hormones, des vitamines et de l’énergie en général entre les alvéoles mammaires pendant le processus de croissance. Il prévient la croissance inégale des seins et aussi stimulent les résultats. Le MAM est inspiré de l’ostéopathie et n’est malheureusement disponible qu’en clinique.*

*Pour bien comprendre l’utilité du massage des alvéoles mammaires, MAM, il faut se rappeler que les seins, suite à leur croissance, subissent une involution et une période d’accalmie qui durera jusqu’à la grossesse (s’il y a). Malheureusement, les seins retourneront à cet état après la période d’allaitement.*

*Pendant cette phase d’attente, les alvéoles seront plus ou moins sensibles à la présence d’hormone.

Le massage, accompagné des autres approches, permet de réveiller les glandes et stimuler leur croissance. C’est donc une étape incontournable au processus de croissance d’une augmentation mammaire naturelle. Le massage que l’on fait chez soi stimule cette croissance, mais à le défaut de ne pas s’attarder aux spécificités alvéolaire de chaque femme. Une croissance inégale des ces alvéoles peut être source de douleur ou de ralentissement des résultats.

Si vous faites le programme à la maison et que vous constaté que vos seins gagnent en dimension d’une manière inégale ou sont douloureux il vous est conseillé d’augmenter la prise du complexe homéopathique et de masser plus attentivement les zones qui en on le plus besoin. Si malgré tout la douleur se poursuit, il vous est recommandé de diminuer temporairement la prise des capsules à une par jour et prendre rendez-vous avec un ostéopathe qui réglera normalement le problème rapidement.

La seule vraie croissance des seins se fait au niveau de ces alvéoles. C’est ces alvéoles qui grandissent et qui augmenteront votre tour de poitrine d’une manière permanente*.